fooding

5 expériences pour vivre like a local

lundi mai 17, 2021
Personnes qui mangent sur plage de mon choisy

Levez-vous de votre transat et partez explorer l’île ! Loin du sable fin et proche des mauriciens, vous allez découvrir l’île Maurice que l’on aime, authentique et créative.

La plage c’est sympa, mais l’île Maurice c’est extraordinaire ! Chaussez vos savates dodo, armez-vous d’une bonne casquette et partez avec nous pour profiter du meilleur de cette île mosaïque.

Prendre le ‘bis’ et parler créole
Azordi, mo fer létour lil ! (Aujourdhui, je fais le tour de l’île !)
Si vous êtes sur la route côtière (souvent appelée route royale), un arrêt de bis (bus) est forcément dans les parages. Le bis mauricien c’est la vie quotidienne de l’île. En semaine, il achemine tôt le matin la population vers son lieu de travail. Le week-end, c’est une autre histoire. Rempli comme un œuf, surtout en fin de journée, on y danse et on y chante en revenant de la plage. Ici, vous allez voir la vraie île Maurice. Sortez votre ti kas (petites monnaies) et prenez votre ticket. Le trajet est l’occasion de discuter notamment avec le sofer (prononcez sofeur).
Bonzour, ki manyer ? (Bonjour, comment allez-vous ?) // Korek (Ça va)
Komié pou all Trou d’Eau Douce ? (C’est combien pour aller jusqu’à Trou d’Eau Douce ?)
Ou kapav montré mwa kot pou desann ? (Pourriez-vous m’indiquer où descendre ?)

Manger des boulettes à Trou d’Eau Douce
Vous descendez à Trou d’Eau Douce. Ici, c’est la côte est, le temps est suspendu, les habitants sont relax. Ce village de pêcheurs aux petites boutiques colorées est particulièrement charmant. Sur la route royale, on s’arrête chez Noël, un manzé-rapid (fast food) célèbre. Ses boulettes sont les meilleures de l’île. Aucun habitant de Trou d’Eau Douce ne vous dira le contraire ! Commandez un plat de mines bouillies accompagné de boulettes dans un bouillon. Boulettes chouchou, sao-maï, poisson, viande, fromage… Si toutes les boulettes sont bonnes, chouchou et sao-maï restent les best sellers. Assisé (Asseyez-vous). Un vieux post de télévision grésille. La cuisinière regarde du coin de l’œil une télénovelas mexicaine qui passe sur la MBC, la chaîne nationale. Le soir vous auriez eu un film de Bollywood.
Ki ler-la ? (Quelle heure est-il ?)
Orevwar, mo bizen alé (Au revoir, je dois partir)

Faire ses courses au bazar et à la tabagie
On poursuit notre route, plus au sud, direction Mahébourg. Ici aussi, il y a une âme, une histoire. Mahébourg a vu des batailles navales mythiques. C’est le cadre idéal pour une balade citadine en bord de mer. Sur le port, les jeunes couples s’aiment, cachés derrière leur parasol (parapluie)… Entre deux baisers, ils regardent l’horizon.
Bonzour, mo pé rod bazar Mahébourg. (Bonjour, je cherche le bazar de Mahébourg)
Le marché de Mahébourg est le rendez-vous des familles mauriciennes. Faites comme eux, achetez vos courses de la semaine. Les étals de fruits et légumes sont remplis de couleurs. Dans votre panier, un giraumon, des chouchous et quelques herbes. De quoi faire un bon gratin ! Passez ensuite par la tabagie, véritable folklore de l’île. Présente à chaque coin de rue, cette petite boutique typiquement mauricienne vend de tout. Prenez un bon coca frais et quelques gato pima, et c’est reparti pour un tour dans le bis !

Monter Le Morne et marcher dans les Gorges de Rivière Noire
Après une bonne nuit de sommeil, vous êtes prêt pour une grande randonnée. Oui, l’île offre d’exceptionnelle balade en pleine nature. Direction Le Morne et ses légendes. N’oubliez pas de prendre de l’eau ! Patrimoine mondiale de l’UNESCO, Le Morne, dont l’histoire reste tragiquement associée à la période d’esclavage, est une ascension prisée des mauriciens. Ici, l’ombre est rare. Il faut commencer la marche avant 9h si vous souhaitez éviter une insolation en haut. La première partie de la montée est simple. La seconde, plus compliquée, entre rochers et pentes raides, n’est pas insurmontable. Vous êtes au sommet. Pincez-vous. La vue est à couper le souffle. Plus au nord, vous apercevez une forêt de verdure à l’horizon. Ce sont les Gorges de Rivière Noire, la plus grande forêt indigène de l’île avec ses 309 espèces de plantes et 9 espèces d’oiseaux endémiques. Là-bas, le long de ses 70 kilomètres de sentiers, les mauriciens fans de trail et de nature aiment se retrouver le week-end. C’est noté, la prochaine fois ces gorges n’auront plus aucun secret pour vous ! On redescend sur terre. Il est l’heure de Kas enn poz (se reposer). Ce soir, on fait la fête !

Découvrir la nouvelle vague mauricienne à La Demeure St Antoine
Chaque année La Demeure St Antoine, majestueuse maison coloniale du nord de l’île, change de registre et s’habille aux couleurs de Dreamers. Ce rendez-vous régulier des passionnés de nouvelles tendances musicales à Maurice, pose ses valises pleines de belles découvertes dans le jardin de ce site historique. Ambiance bucolique, atmosphère familiale, public de toutes origines, musique locale branchée, live painting. Bienvenue à ‘Dreamers – La Garden Party’ ! Allongez-vous dans l’herbe, un Ti Rum en main, et écoutez le blues poétique de Zulu, icône locale (Voir le live ici). L’ambiance monte, les rencontres sont nouvelles, les guinguettes s’allument. Vous vivez un moment de la vie culturelle mauricienne, celle qui bouge. Serye ! (Cool !)

 

Victor Ecrit avec amour par Victor

Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour discuter avec l'ile Maurice
This error message is only visible to WordPress admins