activités

Le jour où… j’ai escaladé le Pouce

lundi octobre 19, 2020

Le jour où… j’ai escaladé le Pouce

La célèbre montagne du Pouce forme, avec les autres pitons, le dessin des sommets verdoyants de l’île Maurice. Alors qu’on se contente souvent de l’observer, Le Pouce s’arpente et se dévoileaux explorateurs curieux.
Avec John comme guide improvisé, je me suis laissée embarquer. Direction Moka pour une matinée randonnée.

 

Du lagon aux sommets mauriciens

Ce matin je me lève aux aurores, prête à découvrir une île Maurice qui m’est inconnue.
« Il n’y a pas que le lagon à l’île Maurice tu sais ! Si tu continues à nager toute la journée, tu vas te transformer en sirène. »
Cette voix gentiment moqueuse ne cesse de me chanter les splendeurs des sommets verdoyants et des panoramas à couper le souffle. Et comment ne pas la croire ?
Cette voix, c’est celle de John, rencontré sur la plage de Calodyne il y a quelques semaines alors que je profitais de la fraîcheur matinale. Alors aujourd’hui, sur les conseils de mon guide local, je troque le maillot de bain contre les chaussures de randonnée. Avec John, nous décidons de prendre de la hauteur. De nous éloigner des rivages du nord pour rejoindre le centre de l’île et explorer un des sommets les plus iconiques du pays : la montagne du Pouce.

 
L’île Maurice version randonnée

A l’heure dite (6h30 tapantes), John arrive dans son vieux 4*4 marron. Sourire aux lèvres, il a l’air ravi. Je m’amuse de constater qu’il a abandonné ses fameuses tongs Dodo au profit de baskets. « Alors cousine, en forme ? On va s’arrêter à Grand Baie pour acheter quelques gadjaks… il faut prendre des forces pour la marche ! ».
Après notre pause ravitaillement, nous prenons la route vers Port-Louis. A peine 7 heures du matin, la circulation y est déjà dense. Heureusement, le brouhaha de la vie citadine se fait vite oublier au fur et à mesure que nous nous éloignons de Port-Louis et quittons la ville de Moka.

Le long de la rivière Moka, les maisons se font de plus en plus rares, et la nature de plus en plus présente. A 7h20, nous arrivons enfin au point de départ de la randonnée. Nous voici prêts pour la grande ascension : à nous Le Pouce ! Je lève la tête, saisie d’une vague de panique. Cette montagne en forme de pouce fièrement dressé me donne soudain le vertige.
« Ça va cousine ? Tu te sens prête ? Tu sais, tu n’as pas à t’inquiéter : même les enfants de dix ans peuvent grimper au sommet. C’est la balade du dimanche en famille ! Donc pour toi, pena problem. Fais-moi confiance. »

 
Piste sinueuse, végétation luxuriante et plateau verdoyant

Je me laisse porter par les paroles rassurantes de John au moment d’entamer la marche. La piste est d’abord large et caillouteuse. Soucieuse de ne pas me tordre les chevilles, je me laisse progressivement envoûter par l’ambiance magique créée par la végétation luxuriante qui nous entoure.
« Tu vois, pas besoin d’aller à La Réunion pour marcher dans la nature ! Comme l’île-soeur, Maurice est une île volcanique avec quelques sommets sympas à escalader et des espèces de plantes indigènes à découvrir. »
Palmiers, eucalyptus, jamrosas : John s’y connaît plutôt bien en végétation tropicale, et s’attarde sur les différentes espèces que nous croisons en début de parcours.
Progressivement, la piste devient plus étroite pour se transformer en un sentier sinueux et escarpé dénué de végétation. Alors que nous approchons d’un croisement, John se retourne en me lançant un clin d’oeil : « On continue ou tu préfères redescendre à Port Louis ? ». Sur la gauche, on peut en effet rejoindre la ville. En empruntant la bifurcation de droite, nous poursuivons notre ascension au milieu de goyaviers et de longoses. L’appel des sommets se fait plus présent avec cette
végétation himalayenne dont la présence m’étonne ici, en plein milieu de l’océan Indien. Puis nouvelle surprise, quand, en poursuivant le chemin, le sentier s’élargit de nouveau pour se transformer en un plateau verdoyant.

 
L’ivresse des sommets : l’incontournable montagne du Pouce

Avec John, nous prenons le temps de respirer. Sur notre gauche se dresse un panorama exceptionnel sur Port-Louis, et face à nous, le Pouce nous apparaît, à la fois proche et impressionnant. Après un regain d’énergie offert par le spectacle de la nature, nous nous attaquons à la partie la plus ardue de notre randonnée. John m’assure qu’il n’y a pas besoin de mousqueton. Je dois toutefois m’aider de mes mains sur les derniers mètres de l’ascension pour me hisser au sommet du Pouce. J’essaie de rester concentrée, de contrôler chaque pierre sur laquelle je pose le pied tout en évitant de regarder dans le vide. Enfin, dans un dernier effort,
j’attrape la main tendue de John pour accéder au but ultime. Là-haut, quelques mètres carrés de rocher nous permettent de marcher au niveau du point culminant. A 812 mètres exactement.
De là, toute l’île se dévoile sous nos yeux : ses contours, son lagon, ses passes. L’océan Indien, à perte de vue. Mais aussi l’île Plate, l’île Ronde, l’île aux Serpents et le Coin de Mire au Nord, Port-Louis et l’Océan à l’Est. Enfin le fameux passé volcanique de l’île que révèlent les pitons voisins. Envahie d’un sentiment de plénitude par cette vue à 360°, je n’ai qu’une envie : explorer ces autres sommets que sont la Montagne du Lion et le Peter Both. Mais John me rappelle à la réalité :
le vent se lève, il est temps d’entamer la descente.
Grisée par l’effort et par la beauté du paysage, j’écoute John d’une oreille en rêvassant.
Alors que l’ascension m’avait paru éprouvante, la descente se déroule en un éclair. Arrivée au parking après deux heures de marche, j’ai l’impression de ne plus être la même personne. Peut-être un peu plus téméraire, certainement un peu plus libre. Même cette île que je croyais connaître se présente à moi sous un jour nouveau, par la splendeur de ses sommets et le souvenir de son passé.
De retour au parking, j’ouvre la portière du 4*4, m’installe sur le siège passager. Et je regarde John en souriant : « Tu avais raison John, il y a bien plus que le lagon à l’île Maurice. »

 

 

Fleur Ecrit avec amour par Fleur

Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour discuter avec l'ile Maurice @attitude_hotels