culture

Formidable Trou d’Eau Douce

jeudi juillet 8, 2021

Attention grand bol d’air ! On vous emmène marcher sur la côte Est, à la découverte d’un village de pêcheur à l’atmosphère charmante. Oui Trou d’Eau Douce est exceptionnel.

L’île Maurice n’est pas bien grande. Et pourtant… De Grand Baie à Mahébourg, de Port-Louis à Curepipe, les atmosphères y sont très différentes. Prenons l’exemple des côtes mauriciennes, chacune a son propre caractère, bien affirmé: le Nord est animé et festif, le Sud est sauvage et isolé, l’Ouest est sportif et familial et l’Est est authentique et dépaysant. La côte Est justement reste – avec la côte Sud – la plus préservée. Plages exceptionnelles, paysages merveilleux… de Poste Lafayette à Vieux Grand Port, cette côte où le temps semble suspendu respire la douceur de vivre. En son cœur, le village de Trou d’Eau Douce, célèbre point de départ vers l’île aux Cerfs située juste en face, en est l’exemple le plus flamboyant.

Voir Trou d’Eau Douce, se promener au hasard de ses rues, c’est goûter à la vie mauricienne. Ce village particulièrement dynamique et peuplé historiquement de pêcheurs est devenu, avec ses boutiques colorées et son folklore sympathique, un spot touristique majeur de l’île Maurice… sans perdre son âme.

Par où commencer ? Peut-être par la plage du four à chaux, au nord du village. Sur cette plage dominée par les ruines de ce four géant de pierres (on y fabriquait de la chaux en brûlant des coraux) et où de nombreux bateaux partent quotidiennement vers les îles, le panorama est magique. C’est surement le meilleur endroit pour admirer le lagon de Trou d’Eau Douce, son centre construit sur la pente d’une colline et les montagnes du sud-est dont la célèbre montagne du Chat et de la Souris. Ici, deux options s’offrent à vous : vers le nord, jusqu’à Palmar, une marche magnifique sur le sable vous mènera à des plages merveilleuses, loin de l’animation du village. Vers le sud, une marche dépaysante et plus urbaine vous fera traverser le centre historique du village jusqu’au fameux ‘trou d’eau douce’.

Partons pour l’option deux et marchons depuis la plage vers le sud, direction le centre. Le long de petites maisons en bord de mer, vous tomberez au bout d’une centaine de mètres sur Nigel, le vendeur d’huîtres de Trou d’Eau Douce. Ici rien de superflu, la dégustation se fait sur place, les pieds dans l’eau, à l’ombre des palmiers. Les huîtres sont pêchées à seulement quelques mètres de là. Un bonheur. Après cette parenthèse enchantée, quittez la plage sur votre droite et remontez sur la route côtière, communément appelée route royale. Vous tomberez au niveau des trois meilleurs restaurants de Trou d’Eau Douce seulement distants de quelques mètres : Le petit nouveau La Case Poisson, l’historique Tino et Chez Gilda. Si le premier sert les meilleurs poissons frais, les deux derniers offrent la plus belle vue du village, surplombant le lagon. Une pause appréciable. En continuant votre marche sur la route côtière vous tomberez sur l’église avec ses beaux vitraux bleus. Le centre démarre ici, s’étalant sur deux axes, celui sur votre gauche va jusqu’au débarcadère et son village historique, et celui dans le prolongement de la route royale est le plus animé avec ses boutiques fermant à 22h et ses marchands de street food. Une adresse à retenir, Les Boulettes de Noël, une institution vielle de plus de 15 ans et parmi les plus célèbres de l’île pour manger des mines frites ou bouillies accompagnées de boulettes. C’est une étape particulièrement sympathique pour s’imprégner de la culture culinaire locale. Vous pouvez vous y asseoir. Un bon plan pour se rafraîchir avant de poursuivre votre marche. Revenons sur nos pas, jusqu’à l’église, et descendons vers ce fameux ‘trou d’eau douce’. A l’ombre d’arbres centenaires, entouré de maisons perchées sur la colline, une grande mare a donné son nom au village. Rafraichissant. Autour, le débarcadère avec ses vieilles pirogues de pêcheurs et ses ‘bateaux pirates’ est l’autre point de départ vers les îles. Promenez-vous le long de la rive, perdez-vous dans les ruelles. Avec ces boutiques colorées et ces petites maisons charmantes on se croirait par moment dans le quartier de La Boca à Buenos Aires ou à Valparaiso au Chili. Profitez de l’ambiance.

Vous vous étiez garé au four à chaux ? Le retour à pieds par la route côtière se fera en moins de 30 minutes. Une fois arrivée au parking de la plage (notre point de départ) direction le seul bar du village, le Green Island. L’accueil est chaleureux. Véritable institution des habitués du village, installez-vous en terrasse et profitez des derniers rayons du soleil avec vue sur le lagon. La balade s’achève ici, dans ce village où se dégage une atmosphère unique, intense, naturellement devenu l’un des spots touristiques les plus appréciés des touristes. L’air est pur. La route est joyeuse. Les passants, à pieds, à vélos ou en mobylettes, vous saluent. Oui aimer Trou d’Eau Douce c’est aimer l’île Maurice !

Victor Ecrit avec amour par Victor

Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour discuter avec l'ile Maurice
This error message is only visible to WordPress admins