culture

Séga c’est plus fort que toi ?

mardi mars 22, 2022
Danseuses de séga sur la plage à Gran Zil

Entendez-vous, au loin, le roulement de la ravanne ? Comprendre l’île Maurice c’est vibrer au rythme de la musique locale, symbole du métissage culturel de l’île.

Avant l’émergence de la langue créole – partagée par tous les mauriciens aujourd’hui -, c’est une musique au rythme dynamique (endiablé diront certains) qui servait de tissu sociale aux habitants (venus des quatre coins du monde) de l’île Maurice. Cette musique née au temps de l’esclavage, c’est biensur le séga, le courant musical majeur et identitaire de l’île Maurice.  Une musique melting-pot, aux racines profondément africaines mais aux accents latino-américains et des Caraïbes. Une musique festive et joyeuse portée par la ravanne, la maravanne, le triangle, le djembé et autre roulèr, des instruments qui célèbrent, encore aujourd’hui, le séga traditionnel.

La ravanne et son feu

La ravanne, justement, c’est tout une histoire, presque un objet de résistance pour exprimer la tradition mauricienne. Ce tambourin en pot de chèvre nécessite un savoir-faire tout particulier pour être fabriqué…et sonner juste. L’image – devenue caricaturale dans sa communication -, de mauriciens dansant autour d’un feu sur la plage, a tout son sens : Le feu servait à chauffer régulièrement la ravanne pour détendre sa peau avant de jouer, et le sable permettait de danser convenablement le sega en faisant glisser les pieds sur le sol sans jamais les lever.

Dansez maintenant

Car le séga est autant une musique qu’une danse. Petit manuel pour débutant : Cette musique se vit avec passion…et sensualité. Sur le sable (ou sur la piste ça fonctionne aussi), vous devez dandiner les hanches de manière très rapide en tournoyant sur vous-même. Voilà pour le solo. Pour le duo, c’est une histoire plus physique encore ! La femme mène la danse et choisit la direction. L’homme tente de suivre en restant le plus proche possible. La difficulté arrive quand, au rythme du son, l’un des danseurs fléchit peu à peu les genoux pour se retrouver le plus bas possible. Si vous réussissez à suivre, en gardant cette proximité avec votre partenaire, vous êtes devenu un as du séga !

De Ti Frère à Cassiya

Notre mission est accomplie. Ce soir, vous allez (enfin) pouvoir danser convenablement le séga ! La vôtre n’est pas encore atteinte. Si le séga est l’emblème phare du patrimoine culturel il convient de connaître quelques noms qui ont marqué l’histoire de l’île. Retenez Ti Frère, Claudio Veeraragoo, Serge Lebrasse, Jean-Claude Gaspard pour le séga tipik, le courant le plus traditionnel de cette musique… Cassiya, Emlyn, Désiré François, Linzy Bacbotte ou Alain Ramanisum pour un séga plus moderne qui inclue la guitare et les cuivres. Et on ne vous a même pas parlé du seggae, l’autre tendance phare de la culture mauricienne ! Né, à la fin des années 1980, du métissage du séga et du reggae, le seggae est incarné par un artiste dont le nom résonne dans le cœur de tous les mauriciens : Kaya. Mais ça c’est une autre histoire, faite de sueur et de sang, que nous vous raconterons bientôt…pas forcément au coin du feu ni les pieds dans le sable.

Like a Local

Vous avez lu jusqu’ici ? Vous pouvez maintenant aller plus loin et commencez à vous imprégner du meilleur de la musique mauricienne actuelle en écoutant la playlist ‘Like a Local’. Cette sélection de qualité concoctée par les hôtels Attitude rassemble quelques noms (émergents) de Konpoz to Lamizik (leur concours de création musicale), de Mélanie Peres à Black Soul Fever, et quelques-uns des artistes les plus appréciés sur l’île en ce moment comme Zulu, The Prophecy ou encore Hans Nayna. Cette sélection ‘Like a Local’ symbolise l’évolution de la musique séga vers d’autres horizons, vers d’autres couleurs musicales, de la pop au rock, de la fusion au reggae. Bref, c’est la playlist idéale pour faire le malin lors de vos prochaines vacances à Maurice !

Victor Ecrit avec amour par Victor

Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour discuter avec l'ile Maurice